Été 2022 : une expo photo sur l’archéologie préventive

20/06/2022
A l’occasion des journées européennes de l’archéologie qui se tiennent du 17 au 19 juin 2022, une exposition photo a pris place, sous la forme de deux grands cubes, au cœur de la vallée de l’Indre.

 

Une exposition photo a pris place, sous la forme de deux grands cubes, au cœur de la vallée de l’Indre. Elle présente les diagnostics et fouilles archéologiques qui se sont tenus à Veigné et Saint-Epain (Indre-et-Loire)  en 2020 et qui ont permis de mettre au jour des vestiges de plus de 2 000 ans. Rendez-vous tout l’été, dans le parc du moulin à Veigné.

L’archéologie préventive est un préalable à tout projet d’aménagement autoroutier. Dans le cadre de l’aménagement de l’autoroute A10 entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, l’Inrap (institut national de recherches archéologiques préventives) a réalisé des diagnostics et fouilles archéologiques entre 2018 et 2020. Le 8 juin 2022, Patrick Michaud, maire de Veigné, et Eric Sauner, directeur opérationnel VINCI Autoroutes, ont inauguré une exposition retraçant les vestiges mis au jour.

Participer à la diffusion de notre histoire commune

Les vestiges de Veigné et Saint-Epain se révèlent précieux pour connaître l’histoire de la région Centre-Val de Loire. Poursuivant sa démarche de coconstruction avec le territoire, VINCI Autoroutes a tenu à partager ces découvertes avec les riverains de l’autoroute.

De gauche à droite, Hélène Guillot, directrice adjointe scientifique et technique (Inrap), Eric Sauner, directeur opérationnel (VINCI Autoroutes), Patrick Michaud, maire (Veigné), Nicolas Fouillet, archéologue (Inrap)
De gauche à droite, Hélène Guillot, directrice adjointe scientifique et technique (Inrap),
Eric Sauner, directeur opérationnel (VINCI Autoroutes), Patrick Michaud, maire (Veigné),
Nicolas Fouillet, archéologue (Inrap)

A priori, on ne s’attend pas à découvrir 2 000 ans d’histoire lorsqu’on on aménage une autoroute. Et pourtant, les vestiges découverts sont majeurs pour connaître l’histoire de la Touraine. C’est ce qui rend notre métier passionnant. Nous sommes heureux d’inventer l’autoroute de demain à vos côtés, d’adapter nos infrastructures aux nouveaux usages et de faire le lien entre notre passé – ici, très ancien – et les mobilités de demain »

Eric Sauner, directeur opérationnel, VINCI Autoroutes

Grâce aux fouilles, nous avons découvert que le secteur de Vaugourdon à Veigné était déjà un lieu de passage il y a 2000 ans. Se souvenir des habitants d’hier est important pour construire notre histoire aujourd’hui. Dans le cadre des travaux de l’autoroute, ces échanges, le dialogue et la concertation sont particulièrement importants. Bravo pour votre écoute »

Patrick Michaud, maire de Veigné et vice-président du Conseil départemental d'Indre-et-Loire en charge des infrastructures routières et mobilités douces

 2 000 ans d’histoire

Les premières analyses de l’Inrap confirment que le hameau de Vaugourdon, situé à Veigné sur le versant sud de la vallée de l’Indre, a été occupé à trois périodes : gauloise, antique et médiévale. Ces datations sont rendues possibles grâce aux vestiges de bâtiments et d’objets (céramiques) trouvés sur le site.

exposition photo

Vers le milieu du Ier siècle après J.-C., une villa gallo-romaine succède à la première installation gauloise. L'étude permet d’identifier deux types d’espaces : une pars urbana, résidence du maître du domaine comprenant un bâtiment balnéaire, et une pars rustica qui regroupe les maisons des ouvriers agricoles et les bâtiments de la ferme »

Nicolas Fouillet, archéologue, Inrap

 Fait unique en Touraine, des prélèvements sur les parois d’une cuve ont également confirmé la production de vin rouge au cours de l’Antiquité.

Le saviez-vous ? 

Une opération d’archéologie préventive comporte deux étapes : les diagnostics puis, si des vestiges significatifs sont présents, la fouille. Le long de l’A10, entre Veigné et Sainte-Maure-de-Touraine, l’Inrap a d’abord réalisé, entre septembre 2018 et juin 2019, huit diagnostics couvrant 10 % de la surface du projet d’aménagement. Deux fouilles archéologiques ont ensuite été menées en 2020, à Veigné et Saint-Epain.

exposition photo