Comment raccorder un nouveau viaduc à l’autoroute

25/05/2022
Au sud de Tours, alors que les nouveaux viaducs de l’Indre et du Courtineau sont construits, la phase méthodique de leur raccordement est à présent entamée. Le premier viaduc est ouvert à la circulation depuis fin 2021 dans une configuration provisoire.

 

Alors que les nouveaux viaducs de l’Indre et du Courtineau sont construits, la phase méthodique de leur raccordement est à présent entamée. Le premier viaduc est ouvert à la circulation depuis fin 2021 dans une configuration provisoire. Le second lui emboîte le pas pour une mise en service en fin d’année. Les équipes de l’aménagement de l’A10 s’affairent à relier les viaducs à l’autoroute tout en maintenant la circulation.

[Extrait du magazine HORIZON A10 n°8 : relier l'innovant à l'existant]

ÉTAPE 1 - Relier les voies de circulation


Les nouveaux viaducs ont pris place au côté des viaducs existants, l’un pour enjamber la vallée de l’Indre, l’autre celle du Courtineau. Pour les raccorder à l’autoroute, la première étape consiste à réaliser, à chaque extrémité, des terrassements permettant d’être à niveau pour créer la nouvelle chaussée. L’assainissement est ensuite installé pour récupérer les eaux de pluie qui ruissellent sur l’autoroute afin de les traiter efficacement. Enfin, les barrières de sécurité sont posées.

ET SUR L'AUTOROUTE ? Le nouveau viaduc ouvre aux automobilistes.

Une fois les nouveaux viaducs construits, nous les connectons à l’autoroute dans un espace et des délais contraints. Cela demande une planification accrue et une coordination quotidienne de la part de tous les métiers du groupement »Pierre Baussay, responsable méthode et planning, groupement d’entreprises Colas Projects

ÉTAPE 2 - Moderniser les viaducs existants


L’aménagement de l’A10 est l’occasion d’améliorer l’insertion environnementale de l’autoroute, notamment en ce qui concerne la ressource en eau. Des canalisations récupérant les eaux de pluie sont installées sur les viaducs existants afin d’assurer la continuité du réseau d’assainissement. Une nouvelle couche de roulement et des barrières de sécurité sont également réalisées pour assurer un plus grand confort de conduite et une sécurité renforcée pour les usagers.

ET SUR L'AUTOROUTE ? Les viaducs en restauration sont tour à tour fermés ; la circulation est basculée sur le nouveau viaduc et sur l’un des viaducs existants.

ÉTAPE 3 - Circuler dans la configuration définitive


Dans la vallée de l’Indre, le nouveau viaduc est affecté au sens de circulation Tours-Poitiers et les deux viaducs existants sont dédiés au sens Poitiers-Tours. Sur le Courtineau, la disposition est inversée : le nouveau viaduc porte les voies du sens Poitiers-Tours. Quant aux deux viaducs existants, ils accueillent le sens Tours-Poitiers.

ET SUR L'AUTOROUTE ? Les agents routiers de VINCI Autoroutes basculent la circulation dans sa position définitive.

Il faut environ une année pour raccorder totalement un viaduc à l’autoroute »Aloïs Charpentier, chargé de mission VINCI Autoroutes

Schema courtineau

 

> Raccordement du viaduc du Courtineau : visionner le schéma

état d'avancement viaducs

Le saviez-vous ? 


Avant toute mise en service, les ouvrages d’art subissent des essais de charge. Il s’agit de positionner des camions de plusieurs tonnes sur le tablier et de mesurer sa résistance. Pour le viaduc du Courtineau, près de 400 tonnes ont été positionnées à plusieurs endroits à l’aide de douze camions-bennes de près de 33 tonnes chacun.

> Et aussi : Le nouveau numéro du magazine HORIZON A10 est sorti