Dans les coulisses de la construction de trois écoponts

13/05/2022
Les équipes de maitrise d’ouvrage, d’exploitation et maitrise d’œuvre ont pu visiter la plateforme de préfabrication des 24 poutres mixtes qui constitueront le tablier des trois futurs écoponts, située à Bourges dans le Cher.

 

En janvier dernier, les poutres en acier auto patinable des futurs ouvrages ont été construites dans les ateliers BAUDIN Châteauneuf dans le Loiret, puis acheminées à Bourges sur une plateforme de 4000 m² afin que les équipes d’EUROVIA Béton et de VINCI Construction Terrassement puissent prendre le relais avec la fabrication des prédalles en béton. Immersion dans un chantier d’envergure.

Les prédalles sont des dalles en béton ferraillées et coulées sur place. Liaisonnées de chaque côté des poutres en acier, elles transforment alors les poutres métalliques en poutres mixtes (alliant acier et béton). Elles constitueront la surface inférieure (intrados) des futurs tabliers des trois ouvrages. Chaque poutre mixte a une masse de 42 tonnes pour les poutres intermédiaires (6 par ouvrage) et 44 tonnes pour les poutres de rives (2 par ouvrage).

Dans le cadre de la construction des futurs écoponts (A10, A11 et A71), qui ne seront constitués que d’une seule travée (pas de pile centrale), l’enjeu est de taille pour les équipes d’EUROVIA Béton et VINCI Construction Terrassement car il a fallu trouver une plateforme suffisamment grande pour pouvoir accueillir un atelier d’ampleur et reconstituer sur un même site les 3 tabliers des ouvrages grandeur nature (20 m de large sur 34 m de long chacun).

La préfabrication des prédalles intégrées aux poutres métalliques a nécessité de la part des équipes un travail précis et minutieux d’étaiement avec l’installation de multiples étais permettant de supporter et stabiliser la reconstitution d’un tablier grandeur réelle. Les poutres métalliques ont ensuite été posées sur des appuis latéraux (massifs béton) et un fond de coffrage a été installé tout en respectant la courbure des poutres. Vient ensuite la phase de ferraillage des prédalles puis le coulage du béton. Chaque poutre mixte est ensuite stockée aux extrémités de la plateforme, en respectant l’ordre de fabrication, en attendant les nuits de pose sur chacun des trois chantiers de construction des écoponts.

Huit poutres mixtes sont nécessaires pour construire le tablier d’un écopont. Chacune des huit poutres sera acheminée sur le chantier par convoi exceptionnel (2 nuits de fermeture d’autoroute, pose de 4 poutres par nuit). Ces poutres seront ensuite positionnées sur les piédroits de chacun des écoponts à l’aide d’une grue. Tout doit donc être calculé en amont de façon très précise afin que la pose du tablier sur site soit une réussite !

Rendez-vous fin juin 2022 pour la pose des premières poutres sur le site de l’autoroute A71 à Vierzon.

Dans les coulisses de la construction de 3 écoponts