Mise en œuvre d'une série d'opérations en faveur de l'environnement : création de 3 écoponts

11/02/2022
Le Plan d’Investissement Autoroutier (PIA), signé avec l’Etat le 30 août 2018, prévoit la création de trois écoponts sur le réseau Cofiroute de VINCI Autoroutes, sur l’A10 - commune de Vellèches (86), sur l’A11 - commune d’Authon-du-Perche (28) et sur l’A71 - commune de Vierzon (18). Ces aménagements représentent un investissement de 13,5M € HT pris en charge intégralement par VINCI Autoroutes.

 

Qu'est ce qu'un écopont ?

Les écoponts se trouvent au-dessus de l’autoroute permettant à la petite et moyenne faune de se déplacer de part et d’autre de l’autoroute, à l’abri du trafic. En vue de rétablir les continuités terrestres et d’être en phase avec les engagements d’ambition 2030, ces aménagements représentent des actions concrètes, entreprises par VINCI Autoroutes pour protéger les milieux naturels, en permettant ainsi, d’entretenir les échanges biologiques nécessaires à l'accomplissement des cycles de vie des espèces animales, dès leur achèvement, en été 2023.

Caractéristiques communes aux 3 ouvrages :

  • Aménagement végétal et clôture étanche grande et petite faune pour guider et attirer les espèces vers le passage;
  • Mares construites pour attirer et guider les amphibiens (crapauds, grenouilles…) ainsi que des andains (entrelacs de bois et de pierres) pour faciliter le passage des reptiles;
  • Une couverture du sol pour permettre le développement d’une végétation favorable au passage de la faune;
  • Palissades occultantes (Clôtures en bois), pour masquer l’autoroute et assurer la tranquillité des animaux;
  • Dispositif anti-intrusion afin de préserver la faune des activités humaines;
  • Plantation d’arbres et de plantes à fleurs pour respecter l’environnement et attirer les insectes.

 

chiffres clés écoponts

 

Dans le cadre de son plan ambition environnement 2030, VINCI Autoroutes s’engage fortement dans la préservation des ressources naturelles et la biodiversité : réduction de la consommation en eau, suppression des produits phytosanitaires ou encore construction d’ouvrages pour la faune sont quelques-unes des actions réalisées dans le cadre de ce plan.

Le réseau VINCI Autoroutes compte près d’un millier d’ouvrages destinés à la circulation des animaux aux abords de ses infrastructures. Parmi eux, des chiroptéroducs destinés à guider les chauves-souris lors de leur traversée, des écoducs ou passages souterrains permettant de faciliter le déplacement de la petite et moyenne faune (lapins, blaireaux…) et enfin, les écoponts destinés à la grande faune, qui s’inscrivent pleinement dans cette démarche de rétablissement des continuités écologiques.

 

 

 

 

 

Pourquoi ces infrastructures sont-elles en phase avec l’ambition environnement 2030 ?

L’autoroute, comme toutes les infrastructures linéaires, a des incidences directes et indirectes sur les milieux naturels. Pour VINCI Autoroutes, leur préservation fait partie intégrante des processus de conception, de réalisation et d’exploitation, tout au long du cycle d’entretien de celles-ci. 

Les mesures d’insertion écologique constituent notamment une dimension incontournable de tout projet autoroutier. Elles visent à limiter l’effet de barrière que l’infrastructure peut constituer pour les espèces de la petite à la moyenne faune (grands mammifères, amphibiens, reptiles, poissons…).

Des aménagements spécifiques tels que des écoducs, chiroptéroducs ou encore des écoponts comme ces derniers, sont réalisés pour permettre les déplacements de la faune sauvage, nécessaires notamment à la reproduction, et participer ainsi à l’effort national pour le rétablissement des continuités écologiques.

 

Rendez-vous en été 2023 pour l’ouverture de la mise en service et la visite des premiers animaux !